Durant cette période remplie de doutes et de restrictions, une chose est certaine, ce sont nos parents
et nos grands-parents qui en pâtissent le plus.

La difficulté de la situation

Bien que la situation semble s’améliorer petit à petit, il est toujours recommandé, pour les personnes âgées, de rester à la maison. Cette démarche est compréhensible pour éviter la propagation, cependant, pas facile à appliquer.

La solitude est justement un adversaire de taille et notre présence, un danger pour eux.

Si vos parents ou grands-parents sont encore actifs, cette restriction est d’autant plus frustrante et compliquée.

Comment peut-on, les aider au quotidien et quel soutien devons-nous leur apporter ?

Alléger leur quotidien

Beaucoup de tâches du quotidien peuvent être traitées par nos soins.
Chaque intervention présentée doit être faite en respectant, scrupuleusement, à tout moment, les consignes de sécurité.

Faire les magasins

Souvent apprécié par nos parents ou nos grands-parents, faire les courses est une « activité » qui leur permet d’établir des contacts sociaux ou simplement voir du monde.
Durant cette période de semi-confinement, nous ne pouvons que mieux les comprendre. Cependant, il est essentiel de s’en occuper à leur place.

Promener les chiens

L’animal de compagnie représente beaucoup. D’autant plus si nous sommes seul. Il est normal, d’en prendre soin et penser à faire le nécessaire pour leur éviter de sortir pour le promener.

Relever le courrier et descendre leurs poubelles

Une attention rapide, cependant, trop vite oubliée. Descendre en bas de l’immeuble peut suffire à transmettre le Coronavirus. Le bouton de l’ascenseur, la poignée de l’entrée, chacun de ces éléments est à éviter.

Allégez leur quotidien

Beaucoup de tâches du quotidien peuvent être traitées par nos soins.
Chaque intervention présentée doit être faite en respectant, scrupuleusement, à tout moment, les consignes de sécurité.

Faire les magasins

Souvent apprécié par nos parents ou nos grands-parents, faire les courses est une « activité » qui leur permet d’établir des contacts sociaux ou simplement voir du monde.
Durant cette période de semi-confinement, nous ne pouvons que mieux les comprendre. Cependant, il est essentiel de s’en occuper à leur place.

Promener les chiens

L’animal de compagnie représente beaucoup. D’autant plus si nous sommes seul. Il est normal, d’en prendre soin et penser à faire le nécessaire pour leur éviter de sortir pour le promener.

Relever le courrier et descendre leurs poubelles

Une attention rapide, cependant, trop vite oubliée. Descendre en bas de l’immeuble peut suffire à transmettre le Coronavirus. Le bouton de l’ascenseur, la poignée de l’entrée, chacun de ces éléments est à éviter.

Besoin de soutien ?

Si vous n’avez pas la possibilité de faire les magasins et de vous occuper de leurs tâches quotidiennes à cause de la distance ou d’un agenda trop chargé, il est possible de contacter de l’aide extérieur.
De nombreux groupements de soutien aux personnes à risque ont vu le jour. Une plateforme recommandée par l’état aide-maintenant.ch, rassemble les divers soutiens proches de chez vous.

Vous pouvez retrouver, également, l’application « Five up », qui peut être téléchargée sur Google Play ou dans App Store.

Dans le cas où vous n’avez pas de smartphone : « Five up » propose de vous mettre en contact avec des bénévoles de la communauté via leur ligne d’assistance

Prévoir et anticiper pour préserver

C’est également dans ces moments de danger que nous prenons conscience de l’importance d’être préparé pour le moment venu. Aujourd’hui encore tabou, le sujet de la fin de vie doit être discuté en famille, il est nécessaire de s’y préparer sachant que c’est inéluctable.
Pourtant trop peu s’en soucient, alors qu’il est aisé d’anticiper une fin de vie si vous êtes bien accompagnés.

La mesure qui permet de vraiment mettre sa famille à l’abri est la prévoyance funéraire. S’y intéresser, c’est être responsable et c’est notre raison d’être.

Découvrez les avantages de la prévoyance funéraire et sensibilisez vos proches.

Prévoir et anticiper pour préserver

C’est également dans ces moments de danger que nous prenons conscience de l’importance d’être préparé pour le moment venu. Aujourd’hui encore tabou, le sujet de la fin de vie doit être discuté en famille, il est nécessaire de s’y préparer sachant que c’est inéluctable.
Pourtant trop peu s’en soucient, alors qu’il est aisé d’anticiper une fin de vie si vous êtes bien accompagnés.

La mesure qui permet de vraiment mettre sa famille à l’abri est la prévoyance funéraire. S’y intéresser, c’est être responsable et c’est notre raison d’être.

Découvrez les avantages de la prévoyance funéraire et sensibilisez vos proches.