Quelle est la différence entre un monument funéraire et un monument cinéraire ?

À la suite d’obsèques et particulièrement dans le cas d’une inhumation, certaines familles font le choix de faire poser un monument funéraire. Face au nombre croissant de crémations en Suisse dont le taux atteint aujourd’hui les 90 %, les cimetières accueillent chaque année de nouveaux monuments destinés à rendre hommage au défunt. Si les monuments funéraires et cinéraires sont si appréciés, c’est parce qu’ils ont pour tâche de valoriser la mémoire d’un proche, tout en contribuant à faire de la sépulture, un lieu propice au recueillement.

Qu’est-ce qu’un monument funéraire ?

Un monument funéraire est un édifice érigé au-dessus de la tombe qui contient le cercueil du défunt à la suite d’une inhumation. Conçu en granit, en marbre ou plus rarement en pierre, le monument funéraire est composé :

  • d’une semelle (ou passe-pied) qui compose l’assise,
  • d’un soubassement qui constitue la base, de la tombale qui recouvre la sépulture et qui peut contenir une jardinière,
  • d’une stèle qui porte généralement une gravure où sont mentionnés le prénom et le nom du défunt, sa date de naissance et sa date de décès.

Il est également possible d’apposer sur la stèle, une épitaphe dans la mesure où celle-ci respecte les règles de la bienséance et de la décence, sous forme de phrase brève rappelant la vie du défunt ou ses bons souvenirs. Les familles font aussi parfois le choix de faire graver un signe religieux, le portrait du défunt ou toute autre fantaisie en rapport avec les volontés du proche décédé.

Certains monuments funéraires sont façonnés en forme de croix ou de colonne brisée, d’autres arborent une forme de cœur ou de livres. Un moment funéraire peut être conçu en pierre polie ou en pierre brute selon les dernières volontés du défunt. Il peut accueillir des décorations florales, des fleurs non périssables et même des plantes en pot si la configuration s’y prête. La pose d’un monument funéraire n’est pas obligatoire en Suisse, même si son usage reste courant dans la cadre d’une inhumation pour donner du cachet à un lieu de recueillement.

Au fil des ans, le monument funéraire paysager colonise le panorama des cimetières et apporte une touche de verdure aux sépultures. Contrairement à un monument traditionnel, le monument paysager est un moyen de contrer le côté trop austère de la dalle tombale en intégrant un espace dédié au tapis végétal, à la pousse de petits arbres ou de plantes vivaces résistantes au gel. Certains monuments funéraires de ce type sont même inspirés de jardins japonais et en représentent une version miniature.

Le coût d’un monument funéraire dépend de la qualité de la pierre employée, de son niveau de finition et de personnalisation, mais aussi de la renommée du marbrier qui le façonne. Il faut compter entre 2’000 et 8’500 CHF pour les monuments funéraires d’une grande originalité.

Qu’est-ce qu’un monument cinéraire ?

Un monument cinéraire est un édifice érigé au-dessus d’une tombe de cendres. Il s’agit en quelque sorte de l’équivalent d’une sépulture funéraire en pleine terre. Un monument cinéraire présente d’ailleurs des caractéristiques techniques communes au monument funéraire notamment son matériau de composition en marbre ou en granit. Cependant il est facilement reconnaissable, car de dimensions plus réduites. Il existe également des monuments cinéraires paysagers où la dalle tombale laisse place à un espace dédié à la pousse de végétaux.

Un monument cinéraire peut également porter une épitaphe et la stèle est le plus souvent taillée à l’image du défunt. L’urne funéraire peut être également scellée sur le monument cinéraire ou déposée dans la « case urne » prévue à cet effet.

Comme un monument cinéraire est situé en extérieur, il est soumis aux intempéries et nécessite un entretien et un nettoyage régulier afin de le rendre le plus décent possible. Si le granit est un matériau qui n’a besoin que de peu d’entretien, un monument cinéraire en pierre demande une attention particulière. Les inscriptions gravées peuvent devenir plus ternes ou s’encrasser et requérir un rafraîchissement, la stèle peut prendre la poussière ou être salie par des déjections d’oiseaux… Pour bien nettoyer un monument cinéraire, il suffit d’utiliser du savon noir ou bien une gomme magique. À noter que certaines pompes funèbres proposent dans leur lot de prestations, un contrat d’entretien de monument cinéraire.

Le coût d’un monument cinéraire varie selon la qualité des matériaux utilisés, la complexité de la forme taillée, le raffinement des finitions et le niveau de détail. Les marbriers mettant tout leur savoir-faire dans la conception de tels monuments, il est rare de retrouver dans un cimetière, deux modèles identiques. Le prix d’un monument cinéraire en Suisse est compris entre 1’100 et 2’600 CHF.

Qu’est-ce qu’un monument cinéraire collectif ?

Un monument cinéraire collectif et public est appelé « columbarium ». Il s’agit d’un monument funéraire divisé en plusieurs cases (ou niches) où sont déposées les urnes contenant les cendres d’un défunt. Face à l’engouement croissant envers la crémation en Suisse, de nombreux cimetières possèdent un columbarium.

Publié le
30 août 2020
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche
Une urgence en cas de décès ?
Contactez-nous, nous vous
aidons immédiatement !