Les obsèques

Les obsèques, aussi appelées « cérémonie funèbre » englobent la cérémonie et le convoi en l’honneur du défunt. Les obsèques sont réalisées par une entreprise de pompes funèbres.

Considérées comme une marque de respect, les obsèques sont aussi l’occasion de faire un dernier au revoir au proche disparu pour lui rendre hommage.

Enterrement ou obsèques ?

Communément, en Suisse, nous utilisons « enterrement » pour parler des obsèques. Cependant, ce terme correspond plus au rite funéraire et serait une « vulgarisation » du terme inhumation qui représente l’acte de mettre le défunt en terre.

La culture et la religion

Que ce soit religieux ou culturel, depuis la nuit des temps, les obsèques sont essentielles.
Ces pratiques permettent aux proches, accompagnés par leur entourage, d’entamer le processus de deuil et ainsi diminuer légèrement leur souffrance. Avec la diminution des pratiques religieuses, les obsèques et les rites funéraires sont en mutation. En effet depuis quelques années, les obsèques se tournent de plus en plus vers la laïcité afin que cette marque de respect soit plus représentative encore de la vie du défunt.

Les pompes funèbres et l’organisation

Lors d’un décès survenu ou imminent, une des premières étapes consiste à contacter une entreprise de pompes funèbres. Celle-ci s’occupera des démarches administratives, de la levée et de la préparation du corps. De plus, les pompes funèbres vous apporteront le soutien nécessaire pour la préparation des obsèques ou des funérailles et vous aideront à surmonter ce moment difficile. C’est pour ces diverses raisons qu’il est important de trouver l’entreprise funéraire, qui partage vos valeurs et celles du défunt. La comparaison des entreprises de pompes funèbres est donc essentielle afin de comparer les valeurs et les prix de leurs prestations.

Préparer les obsèques

Pour préparer les obsèques, il faut s’agit avant tout de connaître les dernières volontés du défunt.
Si celles-ci sont inconnues, les proches devront prendre des décisions difficiles à la place du défunt. : Quel rite funéraire ? Quel type de cérémonies et tout ce qui accompagne le décès du défunt.
Pour faciliter et alléger ses proches, mais surtout pour les préserver d’une situation délicate et émotionnellement très fort, il est recommandé d’indiquer vos souhaits, notamment en se renseignant sur la prévoyance funéraire. La prévoyance funéraire permet d’anticiper ses propres obsèques de son vivant afin de faire respecter ses propres choix à sa famille, mais aussi les décharger émotionnellement et financièrement. Aujourd’hui il existe plusieurs méthodes de financement pour la prévoyance funéraire et donc l’anticipation de ses obsèques.

Le rite funéraire

Lors de l’organisation des obsèques, les deux pratiques les plus communes sont l’inhumation et la crémation. Depuis quelques années, de nouvelles méthodes voient le jour. Ces nouvelles méthodes sont novatrices et souvent bien plus écologiques que les méthodes existantes. Elles restent néanmoins très peu démocratiser par les entreprises de pompes funèbres ou les acteurs du domaine funéraire.

L’humusation

Depuis le 1er mai 2020, il est possible, dans l’État de Washington, de porter son choix sur l’humusation, cette pratique consiste à transformer le corps du défunt en composte. Cette pratique n’est pas encore faisable en Suisse.

La promession

Ce procédé funéraire, inventé en Suède en 1999 est écolo et scientifique

Le corps du défunt est immergé dans de l’azote liquide. Ainsi, les parties du corps se fragmentent et les os deviennent faibles. Cette pratique funéraire n’émet aucune particule de CO2, ni vapeur ni fumée.
La poudre issue du corps de la personne décédée devient biodégradable. Placée dans une urne contenant la graine d’un arbre (par exemple), celle-ci est ensuite mise en terre et permet de créer une nouvelle vie, végétale dans ce cas. C’est un magnifique symbole pour les proches du défunt.

L’aquamation

Cette pratique, plus douce transforme le défunt en engrais. Son corps est plongé dans une eau chauffée à 93°. Les agents chimiques alcalins (carbonates et d’hydroxydes) qui l’accompagnent se chargent alors de dissoudre les tissus de la dépouille. Après quelques heures, il ne reste que les os. Ceux-ci sont ensuite réduits en poudre et disposés dans une urne remise à la famille.

L’eau récupérée à l’issue de cette pratique est ensuite utilisée en tant qu’engrais

Les obsèques et les célébrants

Pendant les cérémonies, il est fréquent d’avoir quelqu’un pour parler du défunt. Il peut s’agir d’un proche connaissant la personne décédée comme d’un « inconnu ».
Pour les personnes pratiquantes, il est de coutumes de demander à l’officiant religieux de s’en occuper. Pour les personnes souhaitant des obsèques laïques, c’est une nouvelle profession qui a vu le jour et il s’agit des célébrants laïques.
Dans tous les cas, une personne externe connaîtra les bons mots pour réconforter la famille et pourra également soutenir les plus proches.

Si vous avez des question sur la fin n’hésitez pas à utiliser l’assistance Everlife.ch ou nous contactons au +41 58 255 27 00 (non surtaxé).

Publié le
15 mai 2020
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche