Qu’est-ce qu’un avis de décès ?

Un avis de décès ou un avis mortuaire est un court texte publié dans la presse écrite ou numérique destiné à annoncer le décès d’un proche. Si selon la législation funéraire, il n’est pas obligatoire, il reste ancré dans la tradition et son emploi est courant. Contrairement à un faire-part dont la finalité est de prévenir la famille et les proches en annonçant la date et le lieu des obsèques, un avis mortuaire a une portée publique. La plupart du temps, ces formalités sont proposées dans l’éventail des prestations des pompes funèbres.

Comment bien rédiger un avis mortuaire ?

Un avis mortuaire se doit de répondre à certaines règles relatives au contenu. Il doit comporter :

  • Les informations concernant les proches qui annoncent le décès,
  • Les informations relatives à la personne décédée,
  • Les informations concernant la cérémonie funèbre,
  • Éventuellement les coordonnées des proches à qui envoyer les condoléances.

Il doit aussi suivre quelques règles élémentaires de mise en forme :

  • Les noms de famille sont écrits en lettres capitales.
  • Le nom du défunt est centré et écrit dans un corps de texte plus important que le reste de l’avis mortuaire.
  • L’énumération des proches se fait sur plusieurs lignes. La première est réservée au lien de parenté, la seconde aux noms et prénoms du proche ainsi que du conjoint(e), la troisième fait mention des noms des enfants.
  • Si un proche décédé est cité sur l’avis mortuaire, il est d’usage d’insérer une croix avant son nom.

L’énumération des proches annonçant le décès représente la première partie d’un avis mortuaire et se fait généralement selon le lien de parenté avec le défunt. On retrouve tout d’abord les prénoms et noms de l’époux ou l’épouse, puis ceux des enfants, petits-enfants et de leurs conjoints, ensuite ceux des frères et sœurs ainsi que de leurs enfants et pour finir ceux des parents. Dans certains avis mortuaires, il n’est pas rare de retrouver les noms des membres de la famille plus éloignés ou ceux de collègues ou amis.

Cette énumération est suivie par une phrase d’introduction, les formules les plus courantes étant « … ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de » ou « … ont le profond chagrin de vous annoncer le départ de ». Dans la seconde partie de l’avis mortuaire sont cités les noms et prénoms (et le nom de jeune fille pour les femmes mariées), la date du décès et l’âge du défunt. Parfois, l’avis mortuaire comprend la profession, le surnom affectueux, les titres ou grades du proche décédé.

La troisième partie de l’avis mortuaire comporte des informations sur le lieu et la tenue de la cérémonie funèbre, ou plus sobrement la mention « Les obsèques ont eu lieu dans l’intimité familiale », si l’avis mortuaire est publié après la cérémonie. Certaines familles font le choix d’indiquer leur volonté comme  « un registre tiendra lieu de condoléances » ou encore « pas de fleurs ».

L’avis mortuaire peut se conclure de différentes manières. Certaines familles font le choix de remercier le personnel de l’EMS, les soignants ou plus généralement toutes les personnes ayant assisté les derniers instants du défunt. Aussi, il n’est d’ailleurs pas rare de retrouver un appel à dons pour des associations que le défunt avait à cœur (protection animale, club de loisirs) ou pour tout autre organisme. Parfois aussi, sont mentionnées les coordonnées de la famille afin de recevoir des condoléances. Il est également d’usage d’insérer dans l’avis mortuaire une épitaphe plus ou moins longue, en introduction ou en conclusion du texte. Si la famille n’a pas prévu d’envoyer de faire-part de décès, l’avis mortuaire s’achève par la phrase suivante : « Cet avis tient lieu de faire-part ».

Où et comment publier un avis mortuaire ?

Même si un avis mortuaire peut être publié après la tenue des obsèques, il est conseillé de le faire deux ou trois jours précédant la cérémonie afin de laisser le temps aux proches et amis de prendre leurs dispositions. En règle générale, un avis mortuaire est le plus souvent publié dans la rubrique nécrologique d’un quotidien, qu’il soit physique ou numérique. Il faut compter en moyenne 12 heures entre la soumission et la validation d’un tel avis. La plupart des pompes funèbres proposent de se charger de la publication afin de soulager les familles de cette démarche. En moyenne, le prix d’une telle prestation est compris entre 500 et 1’000 CHF, selon si la parution de l’avis mortuaire est faite dans la presse locale ou nationale.

Aussi, compte tenu de l’évolution d’internet et de sa place prédominante dans le marché du funéraire, de nombreux sites proposent la mise en ligne d’un avis de décès pour un tarif plus symbolique avoisinant les 100 CHF. Comme le contenu numérique est facile à relayer, des plateformes publient chaque jour les nouveaux avis mortuaires, rendant ainsi visible au plus grand nombre son contenu. Les registres de condoléances en ligne sont, eux aussi, plébiscités et permettent même aux proches qui n’ont pas pu se rendre à la cérémonie de rendre un dernier hommage au défunt.

Publié le
5 septembre 2020
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche
Une urgence en cas de décès ?
Contactez-nous, nous vous
aidons immédiatement !