Photo d'un maître de cérémonie durant des obsèques

Quel est le rôle d'un maître de cérémonie ?

Vue d'ensemble des sujets d'informations > Funérailles >

Quel est le rôle d'un maître de cérémonie ?

S'il y a bien un intervenant capital durant la cérémonie des obsèques, c'est le maître de cérémonie (parfois appelé officiant). Ce professionnel du domaine mortuaire joue un rôle essentiel dans la coordination des funérailles. Bien plus qu'un simple « animateur », son sens du tact et son empathie contribuent à soulager les familles en peine. Voici ce qu'il faut savoir sur ce métier ô combien essentiel, mais méconnu.

Saviez-vous que la prévoyance funéraire permet de planifier ses obsèques et de s’assurer que le moment venu ses volontés soient respectées ?

Table des matières

Qu'est-ce qu'un maître de cérémonie exactement ?

Les responsabilités du maître de cérémonie

Avant les obsèques

Durant la cérémonie

Après la cérémonie

Les différents types de maîtres de cérémonie

Quelle formation pour devenir maître de cérémonie en Suisse ?

Les qualités d'un bon maître de cérémonie

 

Qu'est-ce qu'un maître de cérémonie exactement ?

Le maître de cérémonie est la personne chargée de la coordination des obsèques de la mise en bière jusqu'à la crémation ou l'inhumation. Il peut aussi accompagner la famille lors de sa première visite auprès de l'entreprise de pompes funèbres et faire le lien avec le conseiller funéraire. Parfois appelé « croque-mort » dans le langage courant, le maître de cérémonie tient une place prépondérante avant, pendant et après les funérailles et garantit le bon déroulement des célébrations funéraires.

Les responsabilités du maître de cérémonie

Avant les obsèques

Bien que les missions d'un maître – ou d'une maîtresse – de cérémonie peuvent varier selon l'entreprise de pompes funèbres mandatée et que dans certaines structures celui-ci peut se substituer à l'assistant funéraire, son rôle principal est de superviser les préparatifs avant les obsèques. Ces préparatifs peuvent concerner la location d'une chambre funéraire, l'organisation d'un recueillement, la mise en relation des différents participants (fleuristes, personnel de la salle de cérémonie, porteurs...) ou le démarchage des autorités compétentes, etc. C'est au maître qu'incombe la responsabilité d'assurer que tout soit prêt le jour des obsèques et que les autorisations nécessaires aient été obtenues. 

Durant la cérémonie

L'une des premières tâches du maître de cérémonie est l'accueil des familles. Dès leur arrivée, il se doit par exemple de les placer dans la salle si des emplacements spécifiques ont été prévus par la famille.
Ensuite, durant la cérémonie funéraire, il tient le rôle d'officiant et prend la parole devant la famille pour la présentation du défunt ou pour prononcer un éloge funèbre (discours). Il a pour mission de coordonner les différents intervenants (membres de la famille, musiciens, orchestre, etc.), invite l'auditoire à consacrer un temps de recueillement et veille à respecter et à faire appliquer le programme prévu. Il peut aussi diffuser des diaporamas photo, s'occuper de mettre à disposition un registre de condoléances, appeler à une collecte pour une cause chère au défunt, etc. 

Après la cérémonie

Une fois la cérémonie terminée, l'officiant veille au transport du défunt au crématorium (si crémation). Il sera aussi chargé de la remise des cendres, une fois le corps crématisé. Dans le cadre d'une inhumation, il accompagne le convoi jusqu'au cimetière et supervise le travail des fossoyeurs. À chaque étape, il dirige les opérateurs et s'assure que le protocole soit respecté. Il peut également intervenir durant la pose de la pierre tombale afin de veiller que la prestation soit exécutée correctement.

Les différents types de maîtres de cérémonie

On distingue principalement deux types de maîtres de cérémonie :
 

  • les officiants laïques : qui peuvent être des employés d'entreprise de pompes funèbres ou des officiants indépendants missionnés par celle-ci.
  • les officiants religieux : des membres issus d'un culte spécifique : prêtre, pasteur, rabbin, imam, etc.
     

Quelle formation pour devenir maître de cérémonie en Suisse ?

Le domaine funéraire en Suisse reste assez peu réglementé, en particulier dans certains cantons et les formations funéraires sont raires. Ainsi, n'est pas nécessaire d'avoir de diplôme pour devenir maître de cérémonie ou conseiller funéraire. En pratique, la plupart des conseils et assistants funéraires se forment directement auprès des entreprises. Il existe toutefois un Brevet fédéral d'entrepreneur de pompes funèbres délivré par l'Association suisse des services funéraires. 
 

Dans tous les cas, il faut garder à l'esprit que la profession d'officiant funéraire n'est pas un simple métier d'animation. Il s'agit d'être le garant de la réussite des obsèques, ce qui implique un sens aigu des responsabilités. Et ceci passe aussi par le fait de pouvoir gérer une équipe et travailler main dans la main avec les différents acteurs mortuaires (employés des pompes funèbres, fleuristes, marbriers, vendeurs d'accessoires funéraires, etc.)

Les qualités d'un bon maître de cérémonie

Exercer le métier de maître de cérémonie demande d'être à la fois en mesure de gérer l'aspect émotionnel des obsèques, mais aussi toute la logistique qui découle de l'organisation. En somme, bon nombre de qualités humaines et interpersonnelles. Les aptitudes suivantes sont généralement requises :
 

  • Un rapport sain à la mort,
  • De l'empathie, du tact, de la sensibilité et aussi la capacité à rester stoïque,
  • De bons talents oratoires, notamment pour remplir le rôle d'orateur,
  • Un sens aigu de la discrétion, du contact humain, mais aussi du détail,
  • Une bonne gestion du stress et des situations d'urgence,
  • Une grande disponibilité – les cérémonies ayant souvent lieu en week-end,
  • Une prédilection pour l'organisation et pour la coordination.
  • Une aisance avec les différentes formalités administratives et une bonne culture générale en matière de rites funéraires.

 

En effet, il est crucial que le déroulement des obsèques se fasse dans de bonnes conditions, sans cafouillages et sans imprévus. Si les proches du défunt se sentent écoutés et compris, s'ils estiment que les derniers adieux ont été faits dans les règles de l'art, il leur sera plus aisé de vivre leur deuil par la suite. Le décès d'un être cher est toujours une épreuve douloureuse. Mais un maître de cérémonie consciencieux, empathique, et investi dans ses prises de paroles peut grandement contribuer à changer la donne.

Comment trouvez-vous cet article ?

Rédaction Everlife

Ecrit par Rédaction Everlife,

il y a 10 jours.

Temps de lecture

5 Minutes

Avis

Partagez

S'abonner à notre newsletter

Recherchez dans les catégories

Autres articles dans les catégories

Éloge funèbre

Comment préparer un éloge funèbre ?

Ecrit par Rédaction Everlife, Publié il y a plus d'un mois.

Plus d'articles