Qui est responsable de la chambre mortuaire ?

Après un décès survenu à domicile ou dans tout autre lieu, le corps de la personne défunte est transféré vers une chambre mortuaire (morgue) ou vers la chambre funéraire d’une pompes funèbres en vue de la préparation des obsèques. S’il est assez difficile de pouvoir assister à ce qui se passe dans la partie technique d’une chambre funéraire, un endroit réservé au personnel habilité, il faut savoir que les défunts y sont entre de bonnes mains. En effet, les proches décédés y bénéficient de toilettes mortuaires, de soins de conservation, puis ils sont vêtus, coiffés, et maquillés avant d’être mis en bière et rejoindre le lieu de la cérémonie.

Qui gère la chambre mortuaire ?

La gestion d’une chambre mortuaire peut varier en fonction du type de lieu et de la capacité de la structure. Dans les établissements de soins, la chambre mortuaire est parfois régie par le personnel lui-même, les infirmiers ou les médecins, bien qu’un agent spécialisé soit souvent présent pour l’accompagnement des familles. Dans le cas d’une chambre funéraire, la gestion est quelque peu différente et incombe à l’entreprise de pompes funèbres directement.

Comment est gérée administrativement une chambre mortuaire ?

Plus qu’un simple endroit dédié à la prise en charge et à la préparation des personnes décédées, une chambre mortuaire est un véritable écosystème où les agents s’activent nuit et jour afin de faire les derniers soins au défunt et accompagner les familles en deuil après le décès. Cependant, toutes les chambres mortuaires n’ont pas le même fonctionnement :

  • Les chambres mortuaires des établissements hospitaliers ou des EMS, sont en principe régies par les organismes eux-mêmes. Il s’agit d’un département dédié à l’accueil des corps des personnes décédées.
  • Les chambres mortuaires dépendant des centres funéraires communaux sont gérées par la ville, à l’instar des cimetières.
  • En revanche, l’administration des chambres funéraires dépend directement de l’établissement auquel elles appartiennent : l’entreprise de pompes funèbres.

Qui fixe les prix d’une chambre mortuaire ?

La location de la chambre mortuaire située dans un établissement de santé (hôpital, EMS, clinique) est gratuite les trois premiers jours, à condition que le défunt soit décédé dans la structure. En revanche, une chambre funéraire dans un funérarium ou au sein d’une entreprise de pompes funèbres est généralement payante, un coût supplémentaire rarement pris en compte par les familles lorsqu’elles planifient l’organisation des obsèques à distance. En effet, chaque établissement détermine les prix de la chambre mortuaire selon son règlement intérieur. Néanmoins certaines communes peuvent offrir comme service la location de la chambre mortuaire pour les résidents décédés dans la commune. C’est le cas de la ville de Genève qui, sous condition, prend en charge les frais de dépôt dans les chambres mortuaires du centre funéraire de Saint-Georges ou de Plainpalais.

Quelles différences entre chambre mortuaire et funéraire ?

Une chambre mortuaire et une chambre funéraire disposent toutes deux d’un lieu réservé à la conservation des corps des personnes dans un caisson réfrigéré et d’une salle dédiée à l’accueil des familles. La seule différence réside dans le fait qu’une chambre mortuaire est située dans un établissement de santé et une chambre funéraire, dans les locaux de l’entreprise de pompes funèbres ou dans un funérarium. Dans certains cas, par abus de langage, les deux termes sont utilisés comme synonymes.

Pourquoi choisir une chambre mortuaire ?

Choisir de demander l’admission du défunt dans une chambre mortuaire permet d‘éviter de conserver le corps d’une personne décédée à domicile. En règle générale, une personne décédée est transférée vers une chambre mortuaire ou vers une morgue lorsque sa mort paraît suspecte et nécessite une enquête médico-légale. Seule une chambre mortuaire est équipée de cellules à température négative, permettant de conserver le corps des personnes décédées plus longtemps. Aussi, lorsqu’un décès survient dans un établissement de santé, le corps du défunt est automatiquement transféré dans sa morgue ce qui n’engendre aucuns frais supplémentaires pour la famille.

Pourquoi choisir une chambre funéraire ?

Même si cela reste assez subjectif, certaines familles préfèrent demander le transport du défunt dans une chambre funéraire, estimant l’ambiance du lieu plus chaleureuse que celle des morgues des hôpitaux ou des cliniques. Une chambre funéraire est gérée par une structure privée ce qui offre à l’entreprise plus de liberté quant à son aménagement. Il faut toutefois noter que le transfert du corps dans une chambre funéraire n’est pas une étape obligatoire des obsèques et que la mise en bière peut se faire à domicile une fois les visites terminées. Le choix de demander ou non une telle prestation aux pompes funèbres incombe donc aux personnes décisionnaires pour l’enterrement.

Quel est le délai maximum pendant lequel le corps peut être gardé en chambre mortuaire ?

Bien que les conditions varient sensiblement selon les cantons, la législation funéraire stipule que les obsèques doivent se tenir dans un délai ne dépassant pas les 5 jours après le décès, indépendamment qu’il s’agisse d’une crémation ou d’une inhumation. De plus, sauf exception, les corps sont conservés dans des chambres froides à température positive qui n’arrêtent pas le processus de putréfaction. Ainsi, dans les faits, la prise en charge du corps d’une personne en chambre mortuaire ne dépasse généralement pas les 96 heures. Dans une chambre funéraire, ce délai peut être légèrement allongé si des soins de conservation ont été pratiqués, sans toutefois dépasser la limite légale.

Ce contenu vous a été utile ?
Catégorie
Pompes funèbres
Publié le
2 février 2022
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche