Comment ne pas payer un enterrement ?

Lorsqu’une personne décède, le montant nécessaire au paiement des frais des funérailles est prélevé sur l’héritage, et ce, même en cas de refus de succession par les héritiers. Si le défunt a trop de dettes et que les actifs disponibles sont insuffisants pour régler les frais d’obsèques, la charge financière incombe aux ayants droit, c’est-à-dire au conjoint, aux descendants (enfants, petits-enfants) ou aux ascendants (parents, grands-parents) et parfois même aux frères et sœurs. Il faut savoir que prendre en charge le coût des funérailles d’un proche fait partie des obligations légales, même s’il n’est pas toujours évident de s’acquitter de la facture des pompes funèbres par manque de moyens.

Quelle est la démarche pour un enterrement lorsqu’on n’a pas les fonds nécessaires ?

Manquer de fonds pour payer un enterrement n’est pas en soi une fatalité. Des solutions sont prévues pour offrir à tous des obsèques dignes et un lieu de sépulture décent.

Vérifier si le défunt avait une assurance accidents et maladies professionnelles

Si le décès est imputable à un accident de travail ou à une maladie professionnelle, il convient de vérifier si le défunt était titulaire d’une assurance prenant en charge les frais funéraires. Néanmoins, il faut noter que le plus souvent le fonctionnement d’une telle assurance est de proposer un remboursement et non une avance pour payer les pompes funèbres. Or, la personne signant le bon de commande auprès de l’entreprise funéraire doit s’engager à payer les frais, même si en pratique ce n’est pas toujours le cas ce qui peut mettre en difficulté les gérants qui viennent tout juste d’ouvrir leur pompes funèbres.

Se renseigner sur l’existence d’une prévoyance funéraire ou d’un contrat d’assurance vie

Il est essentiel en cas de décès d’un proche de vérifier si celui-ci n’avait pas souscrit de contrat de prévoyance funéraire. En effet, il se peut qu’il ait fait les démarches de son vivant, auquel cas la famille n’a ni à régler les frais d’obsèques ni à même à chercher une entreprise de pompes funèbres. L’entreprise de pompes funèbres auprès de laquelle le contrat a été signé assurera la prise en charge des funérailles tant sur l’aspect logistique que sur la question financière. Si le défunt avait une assurance vie, le capital décès sera versé aux proches au moment de sa mort. Il pourra servir à payer les pompes funèbres et régler les frais d’obsèques.

Récolter des fonds pour payer les frais d’obsèques

Lorsqu’un proche décède subitement au poids du deuil s’ajoute la responsabilité de devoir payer l’enterrement. Or, compte tenu du prix des funérailles, il peut être difficile de trouver rapidement la trésorerie nécessaire. Même s’il peut s’agir d’une démarche assez étonnante, les proches peuvent lancer un appel aux dons afin de pouvoir régler les frais d’obsèques.

Demander le paiement des frais à la ville de résidence du défunt

Certaines communes en Suisse romande possèdent un service de pompes funèbres publiques en mesure de prendre en charge les frais d’obsèques sans demander de contrepartie financière à la famille. En échange, les prestations fournies restent assez sommaires : mise en bière, fourniture d’un cercueil, transport du défunt vers le lieu de l’enterrement ou vers le crématorium. Seul inconvénient, l’entreprise de pompes funèbres est désignée par la commune et les proches n’ont pas de marge de manœuvre quant au déroulement des funérailles.

Solliciter des aides auprès des services sociaux

Si toutes les solutions précédentes ont échoué, il est toujours possible de contacter les services sociaux de sa ville. La plupart des communes proposent à leurs résidents au bénéfice du Revenu d’insertion (RI) ou recevant des prestations complémentaires AVS/AI ne pouvant assumer les frais d’obsèques de leur proche une aide financière.

Comment ne pas payer les obsèques de ses parents ?

En Suisse, les obsèques se chiffrent à environ 4’000 CHF. Compte tenu de la somme que représentent les frais funéraires, il peut être tentant de refuser de payer les obsèques de son père ou de sa mère, surtout lorsque le montant de la succession est insuffisant pour les régler et lorsque les liens relationnels sont rompus depuis longtemps. Hélas, il est impossible de se soustraire à une telle obligation. En effet, même en cas de conflit avéré avec la personne décédée, les ayants droit du défunt doivent prendre en charge les frais de funérailles. Ainsi, un enfant doit assurer le paiement des frais funéraires pour les obsèques de ses parents, même s’il n’en a pas envie. Néanmoins si vous êtes dans ce cas de figure et que vous avez des frères et des sœurs qui étaient davantage proches de vos parents que vous de leur vivant, il est toujours possible de tenter une négociation avec eux. Et si désaccord il y a, ou si personne ne veut régler les frais, la justice tranchera.

 

Ce contenu vous a été utile ?
Catégorie
Pompes funèbres
Publié le
14 mars 2022
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche