Qui prend en charge les frais d’obsèques ?

Il est indéniable que les frais d’obsèques ont un coût. En Suisse, le prix moyen observé des frais d’obsèques est compris entre 3’800 et 8’100 CHF. Il s’agit d’une dépense importante, mais pas moins nécessaire. Qui ne souhaite pas rendre un dernier hommage au proche décédé en organisant des funérailles à son image ? Si la cérémonie funéraire est un moment empreint d’émotions, un moment où la famille fait l’éloge du défunt en récitant des textes tous les uns plus profonds que les autres, un moment qui permet de tisser ou renouer des liens avec les amis qui entretiennent une sincère affection envers l’être disparu, c’est aussi un souvenir qui reste gravé dans les mémoires. Toutefois, les préparatifs et les honoraires des différents intervenants représentent une part importante des frais d’obsèques. Et cette charge doit bien être supportée par quelqu’un. Se pose alors la question suivante : « Qui prend en charge les frais d’obsèques ? ». Eh bien, il existe plusieurs cas de figure.

Le contrat de prévoyance ou l’assurance funéraire

Prisé par de plus en plus d’individus, le contrat de prévoyance funéraire permet, de son vivant, de s’acquitter des frais d’obsèques tout en consignant ses dernières volontés. La plupart des organismes proposent des offres à des prix accessibles et tenant compte des capacités financières de chacun. Le paiement peut se faire comptant ou bien être échelonné mensuellement. Lorsqu’un défunt possède un contrat de prévoyance, comme les prestations des pompes funèbres et plus généralement les frais d’obsèques sont déjà réglés, la famille est préservée financièrement. Elle a donc le loisir de se consacrer aux détails pour lequel le défunt n’aurait pas émis de souhaits particuliers :

  • choix des textes lus lors de la cérémonie funèbre,
  • arrangement floral, couronnes et autres accessoires funéraires,
  • choix de la musique diffusée, etc.

Aussi, si le proche décédé a contracté une assurance funéraire – qui rappelons-le est un capital constitué en vue des obsèques –, la famille peut en disposer pour organiser des funérailles. Toutefois, il faut vérifier l’existence d’un dépôt de volonté concernant les obsèques. En son absence, la famille doit veiller à respecter les valeurs et croyances du défunt.

Solliciter une aide financière auprès d’un organisme bancaire

Si avant le décès, aucune disposition financière n’a été prise, les frais d’obsèques sont à la charge de la famille. Compte tenu de la somme à débourser, il n’est pas rare que cette question engendre quelques conflits intrafamiliaux. Néanmoins, selon la législation suisse, la famille a le devoir de financer les funérailles même si elle refuse l’héritage. Parfois, la difficulté de prendre en charge les frais d’obsèques est simplement due à un manque de trésorerie. Dans ce cas-là, il existe des solutions. Si les organismes bancaires bloquent les comptes d’un individu à l’annonce du décès afin de préparer la question de la succession, ils peuvent toutefois octroyer des fonds afin d’aider la famille à s’acquitter des frais d’obsèques. En cas de fonds insuffisant sur les comptes du défunt, il reste toujours la possibilité à la famille de solliciter un prêt personnel.

La gratuité des obsèques sous condition

La plupart des communes romandes proposent la prise en charge, tout du moins d’une certaine partie, des frais d’obsèques. Par exemple, la ville de Genève possède un organisme de pompes funèbres publiques. Créées en 1866 afin d’offrir même aux plus démunis, l’accès à des funérailles dignes, les pompes funèbres publiques de Genève proposaient historiquement des services funéraires à prix tout à fait abordables. 10 ans après sa création, leurs prestations deviennent totalement gratuites et aujourd’hui, ce service est toujours d’actualité. D’ailleurs, à Genève, aucune condition minimale de revenus n’est demandée pour bénéficier de la gratuité des obsèques, il suffit d’être résident de la commune. Néanmoins, les prestations sont assez limitées : octroi d’un cercueil en peuplier, mise en bière, prise en charge de la location de la chambre mortuaire – s’il y a lieu d’être – et transport jusqu’au lieu d’inhumation ou de crémation. Une urne funéraire peut également être fournie.

Concernant les autres villes romandes, un défunt peut accéder à la gratuité partielle ou totale des frais obligatoires d’obsèques s’il est originaire de ladite ville, s’il y résidait et parfois même s’il y était de passage. Les prestations minimales des pompes funèbres regroupent généralement :

  • si inhumation : le creusement , le comblement de la fosse, parfois même l’octroi d’une tombe à la ligne,
  • si crémation : la mise en terre de l’urne ou l’octroi d’une case dans un columbarium.

Cette prise en charge étant à la discrétion des communes, mieux vaut solliciter les autorités compétentes avant de démarcher une entreprise de pompes funèbres et engranger des frais. Aussi, et pour offrir une sépulture digne aux personnes aux faibles ressources, le Conseil communal de la ville contactée peut examiner la situation financière d’une famille et le cas échéant proposer un service officiel comprenant la fourniture du cercueil et la prise en charge des frais principaux d’obsèques.

Publié le
6 octobre 2020
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche