Comment se prépare un enterrement ?

Pratiqué depuis des millénaires, l’enterrement est un rite funéraire qui consiste à inhumer un défunt dans une tombe. Si depuis la montée du Catholicisme en Europe, il était pratiqué presque systématiquement, l’évolution des mœurs et l’autorisation de la crémation par l’Église en 1963 ont bouleversé les pratiques. Aujourd’hui, seuls 10 % des Suisses choisissent ce mode de sépulture, souvent par conviction religieuse, ce qui donne naissance à un nouveau phénomène, la désertion des cimetières. Si autrefois, il arrivait que les défunts choisissent la crémation pour pallier la saturation des cimetières des grandes métropoles, de nos jours cette démarche répond à la problématique d’organiser des funérailles écologiques, parfois moins coûteuses et qui soulagent le plus souvent la famille de l’entretien du lieu de recueillement. À l’instar d’une crémation, les pompes funèbres peuvent préparer un enterrement afin de répondre aux dernières volontés d’un défunt.

Préparation d’un enterrement

Préparer un enterrement n’est pas une mince tâche, surtout en période de deuil. C’est pourquoi toutes les formalités et démarches se font en étroite collaboration avec le conseiller funéraire. Pour bien sélectionner une entreprise de pompes funèbres, il est recommandé de comparer plusieurs offres afin de mandater les professionnels en adéquation avec les valeurs du défunt et qui sont en mesure de préparer un enterrement à un prix correspondant au budget disponible. Une fois l’entreprise trouvée, il reste à déterminer avec les pompes funèbres :

  • le choix du cercueil et les accessoires : (poignées, emblèmes, capiton),
  • le type de cérémonie et le célébrant (laïc ou religieux),
  • le lieu de la cérémonie (lieu de culte, chapelle du crématorium, cimetière),
  • la réception funéraire (lieu, choix du traiteur, collation servie).

Le conseiller funéraire règle également la question de la mise en bière, les éventuels soins de conservation du corps, le transport du défunt jusqu’au lieu d’inhumation et fait le lien avec le personnel du cimetière pour toutes les autres questions logistiques.

Choisir un lieu d’inhumation

Préparer un enterrement demande aussi d’anticiper la question du lieu de l’inhumation. En Suisse, l’inhumation ne peut se faire que dans un cimetière. Si le plus commun reste de se faire enterrer dans la commune du lieu de résidence, il est aussi possible de transporter le corps d’un défunt pour l’inhumer dans un caveau familial ou une concession située dans une autre commune. De plus, si la volonté du défunt est de reposer à l’étranger, il faut procéder au rapatriement du corps. En Suisse, un défunt peut se faire enterrer dans :

  • Une tombe à la ligne, allouée aux habitants d’une commune pour une durée de 25 ans, non renouvelable.
  • Une concession funéraire pour corps, octroyée la plupart du temps pour 30 ans, renouvelable par tranche de 5 ans. Il est aussi possible d’en réserver une de son vivant et d’en choisir l’emplacement.
  • Un caveau familial, octroyé pour 60 à 99 ans.

À noter qu’il n’est pas possible de choisir l’emplacement d’une tombe à la ligne ni d’y être inhumé à plusieurs, c’est pourquoi pour la plupart la location d’une concession funéraire ou d’un caveau est souvent la solution la plus plébiscitée.

Prévoyance funéraire

Préparer un enterrement peut aussi être fait de son vivant, par le biais d’un contrat de prévoyance funéraire ou un testament obsèques. Cela permet à un individu de protéger ses volontés concernant les funérailles et ancrer le choix d’une inhumation, plutôt que d’une crémation, de déterminer le type de cérémonie voulue, religieuse ou laïque, le lieu d’inhumation et bien plus encore. En souscrivant à une prévoyance funéraire, il est même possible de régler des points qui peuvent relever du détail pour certains, mais qui en fait, font partie intégrante des obsèques. Le choix du cercueil, par exemple, qui est pour beaucoup d’individus important, le type de musique et de photos diffusées durant la cérémonie, les textes lus, le contenu de l’avis mortuaire. Outre la certitude de préparer un enterrement à son image, le contrat de prévoyance soulage les proches des démarches de recherche d’une entreprise de pompes funèbres qui peut vite être compliquée lorsque l’éloignement géographique rentre en jeu.

Un contrat de prévoyance pour préparer son enterrement peut être souscrit à n’importe quel moment, lorsque vous en ressentez le besoin. Il s’adapte à vos capacités financières et peut être payé en plusieurs mensualités. C’est le cas d’Everlife.ch qui propose même un échelonnement jusqu’à 25 ans avec des mensualités de seulement 12,90 CHF en vous permettant d’économiser environ 1’750 CHF sur le prix total des obsèques. Comme les funérailles sont réglées à l’avance, cela contribue à protéger les proches des dépenses et les déculpabilise. Qui plus est, le prix est bloqué. Cela signifie que les frais d’obsèques réglés ne sont pas soumis à l’inflation et que vos proches n’auront pas de frais après votre décès (sauf cas particulier).

Aussi, il faut savoir que les sommes versées sont protégées par un fonds de garantie. Cela veut dire que si par malheur, l’entreprise de pompes funèbres mandatée pour les obsèques fait faillite, un autre prestataire sera chargé d’assurer des prestations équivalentes.

Sachant cela, il n’y a plus aucune raison valable pour refuser de souscrire à un contrat de prévoyance pour préparer son enterrement.

Publié le
22 septembre 2020
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche
Une urgence en cas de décès ?
Contactez-nous, nous vous
aidons immédiatement !