Peut-on fabriquer une urne funéraire soi-même ?

Selon le plasticien et écrivain André Chabot, l’urne funéraire « symbolise la dernière maison du défunt, mais aussi son corps et son âme dans son unité ». Elle est pensée à son image, reflète ses valeurs et ses goûts. C’est d’ailleurs en ce sens qu’il existe une multitude de modèles d’urnes funéraires chez les pompes funèbres. Si certaines ne sont pas sans rappeler la thématique de la fin de vie comme la colonne brisée, la larme, la colombe, d’autres arborent des formes plus édulcorées et sont de véritables œuvres d’art. Tant qu’elles respectent la volonté du défunt, les urnes funéraires peuvent être personnalisées sans limites, si ce n’est celle de la décence. Il est donc légitime de se poser la question suivante : peut-on fabriquer une urne funéraire soi-même ? La réponse est oui… mais il faut tout de même respecter certains préceptes.

Les règles à respecter pour fabriquer une urne funéraire

En Suisse, il n’existe pas de normes légales pour fabriquer une urne funéraire. Si le défunt n’a pas souscrit à un contrat de prévoyance, la famille peut aussi bien se procurer une urne funéraire auprès des pompes funèbres que la fabriquer elle-même puis la confier à l’équipe du crématorium. Si c’est un geste peu commun, concevoir soi-même et personnaliser une urne à l’image du proche décédé est empreint d’une forte symbolique. Toutefois, sa contenance doit être suffisante pour accueillir les cendres du défunt selon son poids :

  • jusqu’à 1,5 litre pour une urne enfant,
  • de 3 à 3,5 litres pour une urne adulte,
  • 6 à 7 litres pour une urne funéraire duo.

Outre la contenance, une attention particulière doit être apportée au choix des matériaux. Une urne funéraire pour la dispersion des cendres ne requiert pas les mêmes caractéristiques qu’un modèle destiné à être enterré dans la nature ou inhumé dans un cimetière.

Fabriquer une urne funéraire pour la dispersion des cendres

Une urne funéraire dont la finalité est la dispersion des cendres sert uniquement de réceptacle de transport. Il n’est donc pas nécessaire de la réaliser dans des matériaux durables. Une urne sur mesure peut être faite de carton recyclable puis personnalisée avec de la peinture ou autres accessoires. Le carton étant un matériau assez facile à travailler, les urnes funéraires conçues sur mesure peuvent prendre des formes d’animaux, de plantes, d’instrument de musique ou n’importe quelle autre fantaisie rappelant les valeurs, croyances ou centres d’intérêt du défunt.

Si la dispersion est prévue en pleine mer, l’urne funéraire doit être obligatoirement conçue dans un matériau hydrosoluble comme le sable, le sel ou encore l’argile. Ce type d’urnes étant très sensible à l’humidité, il paraît difficile de reproduire la formule, sauf si l’on possède des connaissances poussées en chimie. Néanmoins, la plupart des pompes funèbres travaillent en étroite collaboration avec des fabricants d’urnes funéraires qui peuvent créer à partir d’un simple concept ou croquis, un modèle unique.

Pour une inhumation écologique en pleine nature, l’urne funéraire doit être biodégradable. Le matériau le plus souvent privilégié est le papier recyclé, car sensible à l’humidité. Tout comme une urne funéraire en carton, les urnes funéraires en papier peuvent être peintes et personnalisées selon ses désirs.  Aussi, à l’instar de certaines pompes funèbres qui proposent des urnes funéraires contenant la graine d’un arbre ou une bouture, il est possible d’en reproduire la formule moyennant quelques connaissances en botanique.

Fabriquer une urne funéraire pour la conservation des cendres

Une urne funéraire destinée à la conservation des cendres que ce soit chez soi, dans un caveau ou encore un columbarium, doit être conçue dans des matériaux impérissables,  résistants aux intempéries. Elle doit être fermée hermétiquement. Certains cimetières l’imposent d’ailleurs, car l’urne doit pouvoir être exhumée. Il est donc possible de fabriquer :

  • Une urne en céramique,
  • Une urne en fibre de verre,
  • Une urne en bois imputrescible,
  • Une urne en métal,
  • Une urne en marbre ou en granit.

Toutefois, certains matériaux sont plus faciles à travailler que d’autres. Si fabriquer soi-même une urne funéraire en bois imputrescible peut être envisageable avec un peu de pratique et le matériel adéquat, concevoir, un modèle en marbre ou en granit paraît plus utopiste. Cela requiert un savoir-faire difficile à assimiler, sans parler des outils nécessaires ni des matières premières. Néanmoins, pour fabriquer une urne funéraire unique et à son image, rien n’empêche d’en dessiner les plans puis s’adresser à l’artisan de son choix pour la partie réalisation même si l’urne est destinée à être scellée sur un monument funéraire existant. Une fois fabriquée, il est d’ailleurs possible de la peindre, de la graver ou de la décorer selon son désir.

Notez toutefois que faire une urne sur mesure a un coût non négligeable et qu’il est parfois plus raisonnable de se tourner vers les modèles proposés par les pompes funèbres qui offrent, dans la plupart des cas, des possibilités de personnalisation presque illimitées.

Publié le
30 juin 2020
Obtenir des devis
Anticipez vos propres obsèques
Organisez les obsèques d'un proche
Une urgence en cas de décès ?
Contactez-nous, nous vous
aidons immédiatement !